Branding

Ceci est un bloc de débogage

Menu

Ceci est un bloc de débogage

Contenu

Ceci est un bloc de débogage

Débats Urbanités 2017

Autour de thématiques d’actualité, les Urbanités invitent au partage d’information, aux échanges d’expérience et à la discussion. Cette volonté de rassembler et de faire interagir les acteurs de l’environnement bâti trouve aussi un écho dans le cercle des Amis d’Urbanités. Aidez-nous à faire vivre les débats Urbanités et contribuez à leur essor en venant agrandir le cercle de leurs Amis! Plus d’informations…

Les débats ont lieu à 18h30, au forum d’architectures ou à l’aula du collège de Villamont à Lausanne (Avenue de Villamont 4). L’entrée est libre.

BIM BAM BOUM !!! Une métamorphose des métiers de mandataires ?

  • Lundi 6 novembre 2017, 18h30
    forum d’architectures, Avenue de Villamont 4, Lausanne

Point de départ
La méthodologie BIM s’impose petit à petit dans la pratique de la construction. Exploitant de façon accrue les possibilités informatiques et permettant un partage interdisciplinaire performant de l’information et de la conception du projet, elle interroge le fonctionnement des bureaux de mandataires et leurs rôles respectifs.

Au sujet du pouvoir
Quel rôle aura l’architecte dans une pratique exploitant l’outil BIM ? Sera-t-il un acteur respecté dans le cadre de ces nouvelles méthodologies de travail ? Gardera-t-il la main sur la maquette numérique ? Sera-t-il en posture de proposition en vue des futures évolutions de l’outil ou la place est-elle déjà occupée par les bureaux techniques et les grandes entreprises de construction, voire les fournisseurs d’éléments de construction ?

Au sujet des métiers (savoirs-faire)
L’évolution des outils informatiques de conception vers des outils de gestion intégrés va-t-elle métamorphoser les métiers des bureaux d’ingénieurs et d’architectes ? Les dessinateurs sont-ils appelés à disparaître au profit de « modeleurs », les techniciens au profit de programmeurs, les métreurs au profit de gérants ? Quels seront les nouveaux métiers du bureau de mandataires ?

Au sujet du phasage
La méthodologie BIM permet une information poussée des données techniques très tôt dans le processus de projet. Ce glissement temporel en amont des phases de prestations n’est-il pas contradictoire avec les méthodes usuelles de rémunération (règlements 102 et ss) ? A qui ce glissement profite-il ? Les mandataires ne risquent-ils pas de perdre (encore) des prestations ?

Intervenants

  • Alexandre Blanc, professeur EPFL, architecte FAS, bureau Bakker et Blanc architectes associés

  • Antoine Rérolle, directeur Ingénierie et membre du Comité de Direction Losinger Marazzi

  • Régis Widmer, architecte, collaborateur de projet au Laboratoire de Culture Numérique du Projet Architectural, EPFL

Modérateur : Guy Nicollier, architecte EPFL SIA, Pont12 Architectes SA

Entrée libre

Soutenez les Urbanités en rejoignant le Cercle des Amis! Plus d’informations…

ARCHITECTURE SPONTANEE, CONSTRUCTION EPHEMERES: Démarche citoyenne ou pur opportunisme ?

  • Lundi 1er mai 2017, 18h30
    forum d’architectures, Avenue de Villamont 4, Lausanne

Des logements d’urgence se construisent sur des parcelles dormantes, des lieux de détente s’improvisent sur des terrains vagues, des ateliers temporaires se nichent dans les carcasses d’entrepôts délaissés. Construire pour une durée indéterminée, au grès des opportunités, n’est-ce pas la manifestation spontanée des véritables aspirations de la société civile? Ou au contraire une concurrence illégale face aux projets règlementaires?
Les constructions spontanées et éphémères, quand elles se réalisent, se situent en effet souvent à la limite de la légalité et optent pour des modes de financement alternatifs. Comment faire entrer la spontanéité dans la planification ? Une démarche incrémentale, par étapes successives, est-elle préférable aux plans localisés ? Peut-on, doit-on ré-inventer des règlements et des processus qui accompagnent ce type de projets ?

Intervenants

  • Lucas Girardet, Président I Lake Lausanne

  • Eric Honegger, Architecte EPFL SIA, fondateur Denkstatt sàrl

  • Guillaume de Morsier, MSC architecte EPFL SIA

Modérateur Marc Frochaux, Architecte ETH, rédacteur revue TRACES

Entrée libre

Soutenez les Urbanités en rejoignant le Cercle des Amis! Plus d’informations…

TROP CHER ! Qui maîtrise le coût effectif de la construction durable ?

  • Lundi 3 avril 2017, 18h30
    forum d’architectures, Avenue de Villamont 4, Lausanne

Organisation en partenariat avec le groupe de travail Développement Durable du SIPaL

Une obsolescence programmée induit des impacts sociaux, environnementaux et économiques préoccupants ! Les maîtres d’ouvrages veulent construire vite et de manière économique. Ils mettent également en avant des éco-quartiers sympas et agréables, souvent complétés d’un label énergétique.
L’ajout de technicité est-il maitrisé en phase exploitation ? Les constructions en isolation périphérique crépie ne préparent-elles pas le marché de demain ? Peut-on réellement calculer le coût d’un ouvrage sur son cycle de vie complet ? Les mandataires planificateurs sont-ils à même de calculer les coûts d’exploitation ? Les budgets et calendriers de construction écrasés conduisent-ils à des choix responsables ?
Peut-on vraiment évaluer les avantages et inconvénients d’un choix architectural ou urbain en terme de durabilité ? Qu’est-ce qui est réellement supportable en termes d’investissement par rapport aux gains économiques réalisables dans le futur ?

Intervenants

  • Caroline Schum, Nest Fondation collective, Responsable pour la Suisse Romande

  • Laurent Schaller, CFF SA Immobilier Gérance, Responsable Gares et Services, Région Ouest

  • Stéphane Maye, pom+Consulting SA, Directeur Suisse Romand

Modérateur Yves Golay, Etat de Vaud, SIPaL, Responsable du Développement Durable

Entrée libre

Soutenez les Urbanités en rejoignant le Cercle des Amis! Plus d’informations…